Passer au contenu

Mère calme à peu agitée (2019) – Muriel Gilbert

Son fils, l’amour, les baskets et les yaourts aux fraises. Lecture terminée : j’avoue être un peu triste de quitter Muriel et son Héritier. J’ai pris tellement de plaisir à retrouver leur quotidien humoristico-désespérant (pour paraphraser Robin, alias « L’héritier », qui signe la postface du livre).

Parce qu’il s’agissait bien pour moi de retrouvailles. Je riais déjà aux aventures de cet héritier facétieux (« Au secours, mon fils m’apprend la vie ») sur le blog tout rose de sa maman : murielgilbert.com, quand j’ai commencé à fréquenter la blogosphère.

Le mot de l’éditeur

« Dans ce recueil de chroniques, Muriel Gilbert transforme avec un humour désopilant les instantanés de la vie de famille en autant de messages universels qui toucheront chaque parent. »

Et les non-parents ! Je ne suis pas maman et cela ne m’a pas empêchée d’être touchée par ce tandem familial !

Mère calme à peu agitée : en résumé

Une maman comblée

Elle a de quoi : son Héritier « c’est pas l’pire » ! Mais être maman est un métier difficile.

« C’est la plus belle aventure de ma vie, la plus compliquée aussi, la plus drôle, la plus triste, la plus angoissante, la plus riche, la plus bouleversante. La plus surprenante, surtout. »

Muriel Gilbert

Des questions sans réponses

Parce qu’un petit garçon de cinq ans ne sait pas se satisfaire d’un « c’est comme ça », mais que ses questions n’ont pas toujours de réponses qu’il puisse comprendre. Parce que les clochards, leurs besoins, et le monde de la banque restent un mystère :

« Maman, mais moi, il y a un truc que je comprends pas : pourquoi au lieu d’acheter des trucs, par exemple, ils attendent pas d’avoir assez de pièces pour s’acheter une carte bleue ? »

Robin alias « L’héritier » – 5 ans

Des questions avec réponses

L’adolescence, les boutons, les poils, les genoux, le SIDA, les préservatifs, les mains qui ne grandissent pas aussi vite que les pieds.

De la passion

Comment l’héritier résistera t-il aux assauts de la passionnée Elodie, 5 ans, qui veut « faire l’amour » (alors qu’elle le trompe avec Matthias).

L’amour des animaux

Les poux (dont il a un moment envisagé l’élevage), les moucherons, son chat (sa troublante sirène).

Du suspens

Mais que fait la louche dans le couloir ?

De l’angoisse

Ah ! La conquête de l’indépendance ! Lâcher sa main (neuf doigts trois quarts), au sens propre comme au figuré.

« Ton fils, t’y tiens trop ! »

Robin, dit « L’héritier » – 12 ans

Un choix de carrière difficile

Chanteur ou professeur d’histoire ?

Un sens pratique à toute épreuve

Pourquoi se laver aujourd’hui alors qu’il faudra recommencer demain et qu’on a déjà été obligé de le faire la veille ? Pourquoi ramasser les biscuits apéro répandus sur le sol de la cuisine ? Joaquim viendra demain à la maison avec son chien qui les mangera !

De l’humour !

C’est héréditaire l’humour ? Parce que ces deux là sont aussi drôles l’un que l’autre.

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :