Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une « manuelle ». Mes dix doigts assurent leurs fonctions de base :

  • préhension
  • grattage
  • contacts divers : objets, humains, animaux…, dans des buts tout aussi divers.

L’instant frime

Ah si ! Exploit que seules peuvent réaliser les personnes qui ont appris le métier de secrétaire dans les années 80 : je sais taper sur un clavier avec TOUS mes doigts, sans regarder, et super vite !

Ça impressionne celles et ceux pour qui la dactylographie est un mystère, voire un gros mot ou une maladie grave, et ça paye les factures.

J’adorerais savoir tricoter !

Ma mère tricotait au crochet quand j’étais gamine. Sans doute a t-elle tenter de m’initier, mais à un âge auquel j’ai dû me montrer peu réceptive. Je crois me souvenir avoir renouvelé l’expérience, en solo, il y a quelques années, mais sans grand sérieux.

Je devrais peut-être partir en quête d’un tuto pour grande débutante ou acheter un guide. Ça existe, « le crochet pour les nulles » ? Et puis peut-être aussi, faire preuve de patience et de persévérance. Faire des carrés, plein de carrés, jusqu’à en obtenir un qui soit réussi, avant d’avoir l’ambition de me lancer dans la création frénétique d’amigurumis ! J’adore les amigurumis !

Je n’ai aucun talent pour le dessin

Mon frère dessine super bien ! Ma sœur se débrouille pas mal aussi. Je te parle de mon talent artistique qui n’a jamais pris ni ampleur, ni envol ?

Je dessine comme une enfant de maternelle. Mes êtres humains n’ont clairement pas été gâtés pas Dame Nature : pieds plats, mains à trois doigts, silhouettes filiformes, cheveux rares. Mes animaux sont difficiles à identifier : les chats ne sont reconnaissables que grâce au « miaou » écrit à côté. Les maisons : oh là là ! Je suis secrétaire, pas architecte, et c’est tant mieux pour tout le monde !

Le bricolage : entre mystère et corvée

C’est que tout à l’air tellement compliqué ! Enfin, si tu veux bien faire. Parce que si je prends l’exemple de l’ancienne locataire de mon ancien appartement, tout a été simple : revêtement de sol PVC posé directement sur la moquette, peinture murale sur base abimée…

Puis c’est comme pour la cuisine : il faut toujours des tas d’outils que je n’ai pas et dans lesquels je n’ai pas envie d’investir.

Alors je compense mes lacunes : meubles faciles à monter, accessoires sans perçage, etc. Je devrais peut-être commencer par un truc facile ? Repeindre les plinthes ? Mais il faut poncer avant non ? C’est chiant !

Je vais te faire un aveu : quand j’erre, perdue, dans un magasin de bricolage, j’observe tous ces messieurs qui ont l’air de maîtriser leur sujet, et j’ai carrément envie d’en épouser un, n’importe lequel, pourvu qu’il ponce mes plinthes.

C’est moi qui l’ai fait !

Je suis jalouse de ceux qui possèdent ces talents manuels et créatifs que je n’ai pas. J’aimerais pouvoir claironner « c’est moi qui l’ai fait ! » et regarder mon travail avec fierté.

Publié par :Lydie Dee

Blogueuse récidiviste, rêveuse depuis 1966.

6 messages sur “ Je ne sais rien faire de mes dix doigts ”

  1. Comme toi je suis fascinée par ces hommes manuels, il m’en faut un ! Sinon rien n’est perdu pour toi, j’ai réussi à repeindre les murs en blanc toute seule chez moi ! J’étais super fière chez Leroy Merlin avec ma peinture Dulux Valentine. Première fois de ma vie que je réussis un truc manuel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *