Passer au contenu

Catégorie : Bavardages

Face à la mer

Il ne me faut qu’une petite heure pour la rejoindre, à Dieppe ou au Havre. Quand l’envie me prends, que la météo et mon compte en banque sont au beau fixe, je n’ai qu’à sauter dans un train en gare de Rouen pour retrouver mon essentielle : la mer. Elle m’accueille dès le port, avec son odeur que j’aime tant. Je prends une grande inspiration, une grande dose de bonheur qui s’affiche alors sur mon visage.

2 Commentaires